LE CONCEPT DE TRANSITION EDUCATIVE

La Fondation Potentiels & Talents a encouragé la création de la FETE, parce qu'elle est riche des valeurs partagées par ses membres fondateurs, de la diversité de ses pratiques et de ses cours d'inspiration en France et à l'étranger.

Elle laisse chaque école libre de métisser* les approches, les expertises, pour mettre en oeuvre une pédagogie sans cesse réinventée, adaptée aux particularités de arités de chaque enfant.

L'ensemble des acteurs concernés par l'éducation doit occuper ou reconquérir sa juste place et jouer son rôle en contribuant à l'épanouissement des potentiels et talents de chacun tout au long de sa vie.

* Fertilisation croisée, essaimage, hybridation ... plutôt que toute forme de prosélytisme qui pourrait enfermer

Plusieurs idées s’articulent  et s’agrègent dans la notion de Transition éducative pour former un tout, dans une approche systémique.

 

La notion de Transition éducative est à la fois :

 

  • un cap / une direction, un projet sociétal en faveur d’un « nouvel humanisme » ;

  • une nouvelle représentation de l’éducation et la préconisation de nouvelles pratiques dans l’art d’éduquer et d’enseigner ;

  • une méthode et un processus invitant chacun des acteurs de l’éducation à s’engager sur le chemin de la (vision holistique dans un jeu d’interactions entre les acteurs de l’éducation).

    • Concertation sur les modalités de la mise en œuvre fondée sur une adhésion à la nécessité des changements à opérer.

    • Une transition ne se décrète pas mais s’accompagne, tel un vaste programme de conduite du changement.

 

Il s’agit ni de faire table rase du passé ni d’insulter l’avenir ; l’idée de transition tourne le dos à la révolution, synonyme en France de soubresauts, de blocages catégoriels ou de violences, voire de retour au point initial dans son sens mathématique.

 

Il s’agit de favoriser un changement de paradigme fondé sur un double niveau de responsabilité, de l’adulte envers l’enfant et de l’adulte à l’adulte :

  • l’aider à former son discernement, son jugement, sa capacité à distinguer l’essentiel de l’accessoire, son intelligence relationnelle et situationnelle.

  • s’assurer du droit de chacun de pouvoir apprendre tout au long de sa vie : développement humain durable.

 

On soulignera ici quelques idées clés inscrites dans la charte des valeurs de la FETE :

  • Le plaisir d’être et d'apprendre, la coopération, priment sur la performance et la compétition.

  • La bienveillance et la confiance sont les piliers de l'épanouissement des talents.

  • L'école est un lieu de bien-être qui privilégie l’accompagnement de l’enfant dans la révélation à lui-même, dans toutes les sphères du savoir : savoir être, savoir faire, savoir vivre, ainsi que dans l’appropriation des connaissances et l’acquisition des compétences.

  • L’humanisme se transmet par l’exemplarité des adultes présents auprès des enfants

  • C’est d’un état d‘être qu’il s’agit de partager, avec ses élèves mais aussi avec leurs parents.

 

Diversité et unité : reconnaître nos différences c’est accueillir la diversité des formes d’intelligences, de potentiels et de talents, comme une opportunité, un enrichissement collectif.  L’individu, dès lors qu’il ne tombe pas dans le piège de l’individualisme (où l’avoir prend le pas sur l’être), cherche à faire société en développant le sens du bien commun et de l’intérêt général (aspiration à une forme de transcendance laïque et républicaine).

 

A l’évidence on ne peut pas prôner l’agilité, l’initiative, la curiosité, la créativité voire l’audace sans modifier en profondeur le management des établissements scolaires, la sélection puis la formation initiale et continue des enseignants.

 

La Transition éducative est sans doute la matrice de toutes les autres transitions à l’œuvre ; réussir la Transition éducative c’est préparer nos enfants à devenir des acteurs (conscience, vigilance et détermination) de notre devenir commun, en tant qu’être humain, en tant qu’humanité.